Côte d’Ivoire: les cybercriminels ont extorqué environ 5.595.075.998 FCFA à leurs victimes en 2018


AFRIQUE - ECONOMIE
Photo de famille des participants à la cérémonie de présentation du bilan de la PLcc

   

Par La Rédaction
2019-04-02 23:20:07 / 492 vues

En Côte d’Ivoire, les nombreuses initiatives gouvernementales ne désarment pas les cybercriminels. Les statistiques en témoignent. Lundi 1er avril, la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité de la Côte d’Ivoire (Plcc), organe gouvernemental chargé de la répression de la cybercriminalité, a présenté son bilan d’activités 2018, au siège de l’Autorité de Régulation des Télécommunications (Artci) situé à Marcory (Abidjan). Il en ressort qu’au cours de l’année écoulée,  le préjudice financier causé par les cybercriminels, à leurs victimes, s’élève à environ 5 595 075 998 CFA. Cette somme a été extorquée à quelques 2 860 personnes dont les plaintes ont été enregistrées par la plateforme. De ces 2 860 plaintes enregistrées, 98 % des victimes résident en Côte d’Ivoire.

Au compteur de la répression, selon les chiffres publiés sur sa page facebook, les responsables de la plateforme, dans leur bilan, indiquent que ce sont 89 individus qui ont été interpellés dont 73 déférés et 339 comptes supprimés ou récupérés.

Quant au profil des victimes, il reste très diversifié, avec 60% hommes, 36 % femmes et 4% entreprises. Le rapport de la Plcc montre également que 88% des victimes ont plus de 26 ans et que l'âge moyen est de 40 ans.

Il est à souligner que la cérémonie de présentation du bilan de ladite plateforme a connu la participation de plusieurs acteurs impliqués dans la répression de la cybercriminalité en Côte d’Ivoire dont le Commissaire Doumbia Yaya, représentant le Directeur Général de la Police Nationale, de Monsieur Diéméléou Bilé, Directeur de l’Artci, et de Monsieur Kouamé Philippe, Directeur de la confiance numérique et de la sécurité des réseaux.