Le capitaine Dénis SABO lance l’ouvrage "La police de la population"


BENIN - DEVELOPPEMENT

   

La salle de  conférence de la mairie d’Abomey-Calavi a servi de cadre, mardi 22 janvier, au lancement officiel du livre "La police de la population" écrit par le Capitaine Dénis Syindé SABO. C’était en présence de plusieurs personnalités dont le maire de la commune d’Abomey-calavi et des responsables du ministère de l’intérieur et de la Police Républicaine.

Par Justin Kouavon (Stag)
2020-01-22 12:35:34 / 4076 vues

Pour la quiétude des uns et des autres, la police et la population ne sauraient être des ennemies. Elles doivent travailler en synergie pour déjouer quotidiennement les pièges des  hors-la-loi. A travers une démarche méthodologique, le Capitaine SABO, revient sur le sujet, fait le diagnostic des sources de conflits entre les deux parties concernées et propose pour l’une et pour l’autre, les bonnes pratiques pouvant contribuer à une parfaite collaboration. C’est à travers l’ouvrage "La Police de la Population" que l'auteur s’est adonné à cet exercice inédit.

Outil de sensibilisation surtout, l’ouvrage rappelle à chacune des parties, le rôle qui est le sien dans la sécurité publique. « Nous ignorons beaucoup de choses dans le fonctionnement de la police. Pour une police plus active aux côtés de la population cet ouvrage, qui est un relais d’informations, est l’instrument idéal», selon le présentateur de l’œuvre, Placide CODJO.

Préfacé par l’ancien Directeur Général de la police, Abassi ALLEY, l’ouvrage de 195 pages est subdivisé en deux parties consacrées respectivement au respect des règles déontologiques de la police et la relation entre la police et la population. Selon le capitaine Sabo, « il y a un paradoxe constaté, actuellement, entre la population et les agents de sécurité publique. La police n’est pas contre la population mais au service de la population et devrait être, donc, aimée par la population », va-t-il rappeler. Cependant, il fait remarquer que les déviances de certains agents de la police font que la police est, actuellement, haïe par un grand nombre de personnes.

Pour le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada,  la démarche du capitaine SABO est à saluer car elle participe au renforcement de la sécurité publique par un meilleur partenariat entre la population et les agents de la police.