Accès aux marchés publics : le gouvernement assouplit bientôt les conditions aux Mpme/ Mpmi


BENIN - ECONOMIE

   

Par La Rédaction
2020-07-02 19:10:24 / 734 vues

Les micros, petites et moyennes entreprises - industries (Mpme/Mpmi) pourraient se permettre, bientôt, de se lancer, sans craindre d’être écrasées, dans les courses aux marchés publics.

A l’issue du conseil des ministres du mercredi 1er Juillet 2020, le gouvernement Talon a décidé de transmettre à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, le projet de loi portant révision de la loi N° 2017-04 du 19 octobre 2017 portant Code des Marchés Publics en République du Bénin.

Dans ce nouveau texte, plusieurs conditions favorables à une concurrence loyale entre grandes et petites entreprises sont annoncées. Au nombre de celles-ci,  figurent principalement la suppression de l’exigence de production de pièces administratives dans les dossiers de soumission qui seront non éliminatoires au profit des critères techniques et des conditions financières, la suppression des frais d’acquisition des dossiers d’appel d’offres pour les Mpme/Mpmi, la fixation d’un taux de 20% d’avance sur les marchés publics non soumis à obligation de cautionnement au profit des Mpme / Mpmi, la révision des dispositions qui contribuent à amplifier les coûts d’accès aux marchés publics… Cependant, les Mpme / Mpmi ne seront pas les seules à qui profitera ce nouveau texte, une fois, voté par l’Assemblée nationale. Le nouveau code, à venir, prévoit, également, une réduction du taux plafond de 3% à 1% du montant prévisionnel du marché pour les autres catégories de soumissionnaires.

Par ailleurs, le nouveau code de passation des marchés publics prévoit une modernisation de la chaine pour faciliter le processus aux soumissionnaires tout en se mettant au pas vis-à-vis des exigences régionales et internationales. Ainsi, note-t-on, entre autres, la digitalisation de la chaine en vue de réduire les délais des procédures, l’introduction de nouvelles techniques d’achat en vue d’optimiser les processus et d’accélérer l’exécution des projets,  la clarification et l’alignement des principales méthodes de passation sur les normes ouest africaines et internationales…

 Voilà qui annonce de meilleurs jours pour les Mpme/Mpmi au Bénin.