«La diaspora doit être considérée comme une solution et comme un atout. Le rôle du Forum des Diasporas Africaines (FDDA) est de la valoriser», MARC HOFFMEISTER, Commissaire Général du FDDA


MONDE - DEVELOPPEMENT
MARC HOFFMEISTER, Commissaire Général du FDDA

   

Le 21 juin 2019, s’ouvre à Paris, la seconde édition du Forum des Diasporas africaines (FDDA). Ces rencontres ont pour but d’aider les diasporas africaines à canaliser leur potentiel pour le mettre véritablement au service du développement économique de leurs pays d’origine et d’accueil.

Pour faire découvrir davantage l’initiative, MARC HOFFMEISTER, Commissaire Général dudit forum explique ses tenants et aboutissants.

MARC HOFFMEISTER, Directeur du magazine "Classe Export", est, par ailleurs, l’organisateur des Rencontres Africa, la manifestation économique BtoB la plus importante sur le continent. Et c’est justement, de ces rencontres économiques qu’est née, en 2017, l’idée de valoriser les Diasporas Africaine et méditerranéenne pour le rôle majeur qu’elles doivent tenir dans le développement économique. Autrement, l’idée du FDDA. Interview.

Par ©Afrique Vision Média.
2019-05-07 19:10:24 / 822 vues

Mr MARC HOFFMEISTER, Pourquoi le Forum Des Diasporas Africaines ?

La diaspora c’est entre 3,5 millions, 4 millions de personnes en France. Elle représente un potentiel humain et économique hors du commun. Le plus souvent, elle a grandi un pied ici, un pied là-bas, elle possède cette double culture qui caractérise ses appartenances identitaires multiples, européennes et africaines : un atout pour relier nos deux mondes et mettre en commun des représentations de valeurs solidaires.

Il faut que ce potentiel économique s’exprime que ce soit en France comme en Afrique. La diaspora doit être considérée comme une solution et comme un atout. Le rôle du Forum des Diasporas est de la mettre en valeur et de l’aider à entreprendre.

La caractéristique du Forum c’est d’être une équipe. Il est dirigé par un conseil d’orientation qui est composé de plus de 30 associations de la Diaspora, c’est d’abord un événement fédérateur, l’œuvre de toutes les composantes de la diaspora.

Quel est le bilan que vous faites de l’édition 2018 de ces rencontres ?

Une incroyable réussite. Tout d’abord à plusieurs niveaux. Plus de 3000 personnes pour une 1ère édition, c’est quand même très bien ! Mais c’est aussi dans le partage qu’a suscité la manifestation, une effervescence très riche de communication entre tous, un grand moment ! La qualité des projets de création d’entreprises qui ont  été présentés notamment au grand concours de la Banque Postale, a été remarquable !  Nous sommes aussi très fiers d’avoir présenté plus de 100 postes à pourvoir à l’attention des membres de la Diaspora.

Quelles sont les innovations du FDDA 2019 ?

Nous avons travaillé sur la création de parcours pour le visiteur. Il se décline comme suit :  

Parcours création d’entreprise : Statut, régime fiscal, quels marchés ou segments de marché cibler, où s’implanter en France, quelles compétences faut-il avoir... ? Des conseillers vous accueillent sur l’espace "projet d’entreprises" tout au long de la journée pour vous aider à mûrir votre réflexion ou vous informer sur les étapes clefs de votre développement.

Une Place des financements : Composée des principaux acteurs de solutions de financement, micro-financement, crowdfunding, fond d’investissement, business angels... et un concours de pitch pour des start-ups avec des gains à remporter.

Desk accompagnement sur les marchés africains : Pour connaître dans chaque pays ou région les formalités, les réseaux à intégrer, les partenaires à contacter...

Un Espace incubateurs : Les partenaires des start-ups de France et d’Afrique : conseil, stratégie, hébergement...

Un Espace mentorat et RH : Pour rencontrer des entrepreneurs aguerris et bénéficier de leurs conseils sur le long terme, ou tout simplement pour trouver un nouveau talent

Espace networking : Pour se présenter rapidement à plusieurs dizaines de personnes et faire le plein de cartes de visite.

Et enfin l’arbre à Palabre : le point central de la manifestation ou tout le monde peut s’exprimer. Pour cela, il suffit de poser sa candidature sur le site internet de la manifestation : www.forumdesdiasporas.com.

Nous avons également beaucoup travaillé sur les thèmes et la qualité des conférences et ateliers qui vont rassembler encore plus de témoignages et de personnalités.

L’innovation, c’est aussi dans la fédération de beaucoup d’autres partenaires et solutions : plus de pays représentés : Maroc, Tunisie, Algérie, Mali, Bénin, Togo, Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigéria, Congo. Plus de partenaires avec l’arrivée par exemple de BPI France, plus d’exposants …

Un nouveau lieu aussi : le Beffroi de Montrouge qui, je pense, sera mieux adapté à la manifestation.

Comment s’inscrire au FDDA 2019 et quels sont les avantages qui peuvent motiver à prendre part à ces assises de juin 2019 ?

S’inscrire se fait de façon très simple en quelques clics sur le site internet : www.forumsdesdiasporas.com.

 Le Forum des Diasporas, c’est d’abord l’occasion de se créer un réseau : Rassembler, lors d’un nouveau rendez-vous annuel, les diasporas africaines et méditerranéennes et les acteurs économiques et institutionnels souhaitant développer l’espace Afrique – Méditerranée – Europe et c’est l’occasion de trouver des solutions. C’est extrêmement concret et c’est l’occasion de rencontrer des décideurs qu’on n’a pas l’occasion de rencontrer autrement.

Un dernier mot pour clôturer cet entretien?

Le Forum des diasporas c’est une merveilleuse aventure humaine au service de vous tous, y participer c’est un vrai pas en avant vers la recherche de solutions concrètes pour réaliser votre projet qu’il soit ici en France ou dans un pays d’Afrique. C’est aussi une façon d’affirmer le rôle économique que l’on veut tenir dans la société.