Performance: la croissance de la zone UEMOA s’annonce 20 fois plus rapide que celle française pour le 3è trimestre de l’année


MONDE - ECONOMIE

   

Par Justin KOUAVON (Stag)
2019-08-10 23:55:45 / 577 vues

Même si plusieurs obstacles entravent encore le plein potentiel de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), elle n’est pas autant malade s’il faut oser la comparer à d’autres zones ou pays dits développés. A en croire les projections croisées de la Banque de France (Bdf) et de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), au troisième trimestre de l’année en cours, la croissance de l’espace UEMOA s’annonce 20 fois plus rapide que celle française par exemple. En effet, la Bdf annonce une croissance de 0,3%, en France, pour le 3è trimestre de l’année en cours contre  6% pour la zone UEMOA, selon les données de la BCEAO, pour la même période. 

En 2017, par habitant, le PIB, dans l’espace UEMOA, était estimé à 2442 de dollars contre 38476 pour un français. Autrement, un ressortissant de l’UEMOA gagne quinze (15) fois moins qu’un français. Toutefois, il y a de quoi espérer, dans un avenir bien proche, une amélioration de la situation au sein de la zone UEMOA à l’analyse des nombreuses initiatives institutionnelles en gestation et mises en œuvre au sein de l’espace.